MONASTÈRE  SACRÉ  DES SAINTS

RAPHAEL, NICOLAS ET IRÈNE

 

APOLYTIKION – HYMNE DE CLOTURE

DES SAINTS RAPHAEL, NICOLAS ET IRÈNE

Mode IV, viens vite

A Lesbos vous avez été étranglés pour le bien du Christ.

A Souli vous avez apparu en vision divine et vous l’avez sanctifié.

Pour cela, on vous honore, Raphael porteur de Dieu,

avec Nicolas et la vierge Irène,

comme nos patrons divins et médiateurs à Dieu.

 

Notre Monastère adore le Dieu Trinitaire de manière orthodoxe.

Notre Monastère a pour autant comme protecteurs et patrons les nouveaux-apparus et miraculeux Raphael, Nicolas et Irène. Ces Saints sont ses guides et ses brillants modèles de foi, de vie, de sacrifice en soi/abnégation, de même que de patriotisme. Ils sont particulièrement révérés, honorés, invoqués et ministérés/servis par notre Monastère.

Les trois Saints sur le Rocher (voir l’Historique du Monastère)

L’objectif de notre Fraternité Sacrée, dans le cadre de la vénération de Dieu et de l’offre de Ministère à nos Saints, est:

D’une part, de forger aussi bien une foi et une éthique/morale chrétienne authentique qu’un devouement à la vie en Christ, afin de respecter, par des actes, les commandements de Dieu, comme le désire Jésus-Christ, notre Dieu Sauveur.

D’autre part, d’accomplir notre œuvre, en général, pour propager et cultiver la foi chrétienne, conformément aux principes et aux Canons Sacrés de l’Église Orthodoxe de l’Est.

Certes, ce travail missionnaire ne comprend pas seulement des missions extérieures. Il s’adresse premièrement et notamment à notre concitoyen et vise à éveiller nos frères les (néo)Hellènes, qui semblent avoir oublié le sens et la substance de la Chrétienté. Pour cela, il faut militer pour se rebaptiser dans les fontaines de l’Orthodoxie et de l’Hellénisme traditionnel et faire rallumer chez nous la flamme de la foi, dans le souci de produire à la fois un travail varié, cérémonial -vénérant, lié au sermon et au catéchisme, à l’écriture et à la publication.

Parallèlement avec son caractère fermement missionnaire, notre Fraternité ne sait pas omettre également les besoins matériaux de nos frères, auxquels elle se précipite à offrir son assistance, quand et là où cela est nécessaire, selon les moyens et les ressources disponibles à chaque fois.

Les principes fondamentaux respectés par notre Fraternité sont les suivantes:

1) «Alors, les frères, tenez fort et préservez les traditions comme elles vous ont été enseignées, soit par la parole soit par nos écrits épistolaires...» (l’Apôtre Paul, 2 Thess. 2:15).

Nous vivons dans une époque, où l’on devient témoins d’un mépris envers les Canons Sacrés et les traditions, ainsi que d’une détérioration de l’ethos orthodoxe. Et c’est ainsi qu’apparaissent des conférences irrégulières, des prières en commun et même des co-liturgies avec des catholiques et d’autres hérétiques, avec la participation et la prééminence du Clergé et de ces têtes administratives de l’Église. Le Pape et les hérétiques sont appelés par les œcuménistes comme des « Eglises sœurs », tandis que des « sacrements » hérétiques sont considérés comme étant valides. C’est pourquoi le message de l’Apôtre Paul est aujourd’hui plus actuel que jamais. Nous devons rester fermes dans nos traditions orthodoxes et les préserver comme s’il s’agissait de nos propres yeux.

Nous devons suivre l’exemple diachronique de tant de nos Pères: de Grégoire Palamas, de Marc d’Ephese, de Saint Nektarios, et de tant d’autres, de nos patrons Saints Raphael et Nicolas, qui ont été nommés Confesseurs, pour avoir abandonné les honneurs, les gloires, les offices, et pour avoir été exilés, à cause de leur choix de rester loyaux à leurs traditions orthodoxes.

Et c’est la seule façon pour nous de rester authentiques et apostoliques, et pour notre fondation de continuer à exister sous la bénédiction de Jésus Christ. Sinon, nous serons tombés dans le précipice et notre chute sera massive et irréversible!!!

2) « Nos monastères sont bâtis haut dans les montagnes, pour faire monter l’homme », nous dit un Geron contemporain. Autrement dit, il nous faut de l’effort et de l’ascendance spirituelle, pour pouvoir aborder le modèle de vie chrétien, de même que de travail dur pour finir par savourer les fruits spirituels. La vie chrétienne (et encore plus la vie monastique) n’est pas une promenade relaxante, mais une ascension.

Notre Monastère sacré est situé à Ano Souli de la région Marathon d’Attique (voir carte d’accès). Il s’agit d’un lieu de sérénité, d’adoration, d’œuvre spirituel et de travail (voir photos). C’est un lieu sacré, sélectionné et sanctifié par Saint Raphael lui-même.